Webmarketing : quel présent et quel futur

Webmarketing : quel présent et quel futur

Ces dernières années, le Webmarketing a radicalement changé. Autrefois, une réunion de planification annuelle visant à créer une stratégie de commercialisation, un plan Webmarketing et un budget était suffisante.

Aujourd’hui, les spécialistes du Webmarketing adaptent fréquemment leur programme et modifient leurs projets en fonction des informations en temps réel sur les clients, des nouveaux médias, des canaux émergents et de la technologie.

Malheureusement, même les spécialistes du Webmarketing les plus agiles aujourd’hui sont incapables de suivre le rythme de cet environnement Webmarketing en constante évolution, invoquant le manque de ressources, de compétences et la technologie obsolète comme facteurs principaux.

Le passé du Webmarketing

Le taux d’adoption des nouveaux médias était généralement «relativement» lent. La télévision a été introduite en 1947 et son adoption (mesurée en pourcentage de pénétration dans la population) a atteint un plateau après 50 ans.

En comparaison, Internet, introduit au début des années 90, a atteint son pic de pénétration en moins de la moitié des années de télévision. Bien que nous ne sachions pas où l’adoption de l’Internet mobile aboutira finalement, les statistiques existantes indiquent un taux supérieur exponentiellement à celui de ses prédécesseurs.

Ensuite, la notion de Webmarketing «viral» a propulsé la distribution de contenu à un niveau supérieur. Ce type de marketing qui n’exige pas que les spécialistes du Webmarketing achètent un public, mais «gagne» son intérêt – peut capter un public à un taux sans précédent.

Un exemple extrême est la vidéo YouTube de 2013, Gangnam Style. Sorti en juillet 2012, il a reçu plus de 1,9 milliard de vues en huit mois.

Le présent du Webmarketing

Mais avec tout le battage publicitaire autour des méga-données et de la gestion multicanaux, les leaders en Webmarketing nous disent encore que les logiciels et les plates-formes informatiques actuels manquent de véritables capacités d’intégration et ne permettent pas un accès en temps réel aux données par simplement par le biais du SEO ou du SEA.

Construits de manière historique pour une optimisation monocanal, les systèmes existants tels que la gestion et l’analyse de sites Web et les systèmes de messagerie électronique sont conçus pour gérer des volumes de données relativement faibles.

De plus, la plupart des systèmes n’ont pas été développés avec la souplesse nécessaire pour intégrer les données et les processus à d’autres systèmes.

Par exemple, les échanges de données entre le Webmarketing et d’autres bases de données se font via des API codées, qui sont coûteuses à construire, faciles à décomposer et ne permettent pas de véritables échanges en temps réel.

Enfin, les interfaces des applications Webmarketing ont été conçues principalement pour la «conception de contenu» plutôt que pour l’analyse de données volumineuses (telles que celles conçues comme des outils de Business Intelligence).

L’avenir du Webmarketing

Le Webmarketing serait la prochaine activité des entreprises quel que soit leur type ou leur taille.

De nombreux systèmes seront construits sur des plates-formes plus anciennes. Les défis pour le traitement de données volumineuses et l’intégration de systèmes sont plus difficiles à relever que jamais. Entre-temps, les spécialistes du Webmarketing continueront de rencontrer des problèmes avec des systèmes qui ne tiennent pas leurs promesses de traitement de données en temps réel.

Les outils et interfaces familiers aux spécialistes du Webmarketing vont changer. Les outils associeront la visualisation et la manipulation de données à des fonctionnalités de création de contenu (imaginez la fusion du bureau d’un designer avec celui d’un courtier).

Aucun logiciel d’entreprise n’aura la promesse d’être le système central d’enregistrement. Le Big Data consiste à exploiter les données client existant partout pour une application en temps réel (comme la création de messages multicanaux). Le traitement des données pour les systèmes de Webmarketing élimine le besoin de « stocker » les données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *